Under development - Check back soon.
X
bandeau

Depuis 1993, les chercheurs du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) se joignent afin d’étudier les changements sociaux et culturels au Québec.

Pour en savoir plus

Hors collection

Photo de l'individu ou de l'événement
Table des matières
786,6 Ko
  
Paysages de marais : quatre siècles de relations entre l’humain et les marais du Kamouraska
Matthew G. Hatvany
La Pocatière, La Société historique de la Côte-du-Sud et Ruralys, 2009, 187 p.
Le long de la rive sud du fleuve Saint-Laurent, une série de digues imposantes de 5 m de haut et de presque 27 km de long, appelées localement aboiteaux, s’étirent le long de la côte du Kamouraska, au Québec. Avec une approche géohistorique, cet ouvrage explique les origines fascinantes de ces digues érigées dans les marais et leur rôle essentiel dans la modernisation du Québec. Par sa vision originale, Paysages de marais : Quatre siècles de relations entre l’humain et les marais du Kamouraska contribue grandement à modifier la compréhension généralement admise de la place de l’humain dans l’environnement. Au cours des 150 dernières années, plus de la moitié des marais salés de l’estuaire du Saint-Laurent ont disparu. Trop souvent, cette perte tragique d’un habitat vital a été décrite comme ayant pour seule cause l’ignorance humaine et l’avidité. L’auteur rectifie cette interprétation montrant comment les Amérindiens, les colons français, les agronomes du xixe et xxe siècles et les écologistes d’aujourd’hui ont considéré les marais du Saint-Laurent comme un lieu de survie sociale, culturelle, économique et environnementale. L’étude illustre la nécessité d’une approche géohistorique afin de comprendre dans toute sa complexité la place de l’humain dans son environnement.

Pour se procurer l’ouvrage, contactez les Archives de la Côte-du-Sud à La Pocatière: archsud@bellnet.ca

Cette traduction française de l’ouvrage MARSHLANDS : Four Centuries of Environmental Change on the Shores of the St. Lawrence (2003) est un projet initié conjointement par la Société historique de la Côte-du-Sud et Ruralys dans le cadre des fêtes du 150e anniversaire de l’enseignement agricole au Canada, La Pocatière, 1859-2009.
Pour en savoir plus...
Photo de l'individu ou de l'événement
Table des matières
504,1 Ko
  
Les traces de la Nouvelle-France au Québec et en Poitou-Charentes
Marc St-Hilaire, Alain Roy, Mickaël Augeron et Dominique Guillemet (dir.)
Québec, Les Presses de l’Université Laval (coll. «Hors collection»), 2008, 320 p.

http://www.pulaval.com/produit/les-traces-de-la-nouvelle-france-au-quebec-et-en-poitou-charentes 

Pendant un siècle et demi, la France et une bonne partie de l’Amérique ont vécu une histoire commune, celle de la Nouvelle-France. Au Québec et dans la région française de Poitou-Charentes, cette période s’est durablement inscrite dans les paysages, dans la culture matérielle, dans les archives et jusque dans la langue. Elle a ainsi légué un patrimoine considérable et laissé son empreinte dans les mémoires collectives française et, surtout, québécoise. C’est une partie de cet héritage, celle qui est perceptible dans les paysages au Québec et en Poitou-Charentes, que cet ouvrage invite à explorer. S’appuyant sur l’une ou l’autre des quelque 1 500 traces de la Nouvelle-France recensées sur les deux rives de l’Atlantique, les textes préparés par plus de 40 auteurs français et québécois convient à un voyage au carrefour de l’histoire et du patrimoine pour redécouvrir cette expérience commune et raviver la mémoire partagée qui en est issue.
Pour en savoir plus...
Image colonne de droite

Découvrir, apprendre et réfléchir

Plusieurs ouvrages, bien qu'édités en dehors des collections du Centre, réunissent les travaux de ses chercheurs.

© Tous droits réservés, CIEQ, 2017